Coaching personnalisé marathon de Berlin 2014

Berlin 28 Septembre 2014, 1er marathon : un espoir, un rêve…
Eli, au club depuis septembre 2013.

C’est toute une aventure que de se décider de faire un marathon. On se dit pourquoi pas moi ?
L’envie est là, mais quand même ne faut-il pas avoir un petit brin de folie pour se lancer ce défi ?
Coach : vas- y le brin de folie tu l’as !

Et c’est parti pour 10 semaines de préparation. Un plan d’entrainement fait sur mesure par une coach extraordinaire de patience et d’encouragement.
J’ai toujours beaucoup de plaisir à faire mes séances même si parfois le doute s’installe.
La date se rapproche mais je ne réalise toujours pas très bien, ou quand je prends conscience des 42km195 je panique !!!!!!!
Je confirme ! Il a fallu souvent rassurer !

Et Berlin est là, ville vivante, magnifique avec des Berlinois extrêmement gentils. Une ambiance particulière toute la ville est au rythme du marathon.
Même le restau la veille !

Je réalise ce qui m’attend, la veille au village marathon et l’excitation arrive.
Enfin ! Au retrait du dossard tout devient réel…. C’est pour demain !

Jour J, sas de départ : il fait beau, ambiance sereine, calme, sympathique, des gens qui parlent plein de langues différentes.
Les sas sont festifs, musique solennelle, puis rythmée, ouah des frissons, les encouragements des uns et des autres, un coureur Lyonnais juste à côté de nous tape la discute, nous encourage chaleureusement …
Et voilà le départ est donné. Il y a un public très nombreux qui encourage, des orchestres tout le long du parcours, on se sent portées par cette ambiance joyeuse. Le marathon est en ville, il y a plein de monuments à voir, on visite en courant si bien que le temps passe très vite.
A peine vu le premier semi couru en 1h58, juste bien, sans difficultés, Eli est en forme, elle ne ronchonne pas, tout va bien. Je pense même accélérer sur le deuxième semi….ce serait l’idéal.
Au 32ème km je me suis dit : il ne reste que 10 km, tu sais faire ! Et cette porte de Brandebourg j’en ai rêvé aux entrainements, allez,  même si les jambes sont douloureuses, on s’accroche, on ne ralentit pas.
Au 35ème, elle me dit,  »j’ai mal aux jambes » je lui réponds moi aussi et tu n’espères quand même pas faire ton marathon sans avoir mal.. un peu.. non mais !!!
Et puis la ligne droite de l’arrivée est là, porte de Brandebourg en vue ! On se redresse, on balance les bras on essaye de monter les genoux, on accélère …..comme on aime.
Travaillé à l’entrainement à la fin des longues sorties.
La ligne d’arrivée franchie, je suis toute étonnée d’être arrivée, d’avoir pris autant de plaisir. Je ne réalise pas.
Coach verse une larme …..  L’athlète un peu plus tard ! mais beaucoup…….
Ce marathon c’est beaucoup d’émotions partagées, beaucoup de bonheur d’y être arrivé.
Merci pour la confiance et bravo pour ta persévérance.
Et tout ça grâce à notre coach à tous, Marie qui sait si bien nous préparer, si bien nous encourager, si bien nous donner confiance. Merci Marie, Merci.
Sniff sniff je vais encore pleurer.